Le jour après la nuit 2017

Installation, disques de verre soufflé, vidéo, sable, bois, téléviseur cathodique, éclats de verre

des soleils \sɔ.lɛj\ n.masculin 

Ces formes viennent de la pratique même du soufflage de verre. Par la rotation, la gravité, les jeux de chauffe et de refroidissement, la bulle soufflée devient bol et s’ouvre presque naturellement vers sa forme de non-retour, nommée : cive.

 Une émotion quasi-systématique jaillit lors de son déploiement oscillant entre magie et évidence.


De nombreux verriers à la canne mettent en lumière la correspondance entre soufflage, danse et chorégraphie. 

Mon travail de plasticienne-praticienne consiste à transcrire et de questionner cette chorégraphie menée par la matière. 


Souffler du verre c’est jouer avec la gravité, la rotation, les températures… Ces trois lois physiques jouent un rôle essentiel dans la fabrication d’une pièce mais aussi dans la création et maintien du système solaire.


Ces disques sont solaires.




©Sati Mougard l All right reserved l 2020